Info flash
Le syndicat
Les services
Les abonnés
Bassins du Pays Thouarsais
Bassin des Sources de Seneuil
Qualité de l'eau
Contact / Plan d'accès
Espace de téléchargement
Liens utiles
Marchés publics
Délibérations du Comité Syndical

Flux RSS

Plan du site

 

«
Décembre 2019
»
L
M
M
J
V
S
D
      
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

 



 Traitement

Après avoir équipé l’ensemble de nos communes en réseaux publics de distribution d’eau potable et garanti la quantité d’eau disponible pour ses besoins, le SEVT a dû dès le début de la décennie 90 s’attaquer au problème de la qualité de l’eau distribuée. En effet, les analyses montraient une montée inexorable et exponentielle des taux de nitrates contenus dans l’eau. Les normes sont en effet précises : au-delà de 50 mg/litre de nitrate l’eau n’est plus potable et au-delà de 100 mg/litre les forages sont inexploitables.

C’est ce qui a motivé la décision de faire construire l’usine de dénitrification et de traitement des micropolluants. Cette usine, d’une capacité de 850 m3/h, inaugurée le 2 février 2001 a coûté globalement 5 215 450 € dont après déduction des subventions 2 086 173 € à la charge du SEVT. Grâce à cette usine le taux de nitrates est ramené entre 25 et 30 mg/litre.

Cette unité de traitement a été complétée en 2007 par la construction d’une unité de décarbonatation destinée à ramener la dureté (TH) de l’eau dans des valeurs acceptables. En effet, le constat d’une eau dure nous était régulièrement reproché par les abonnés. De plus, nos installations en souffraient. Grâce au traitement de décarbonatation à la chaux , le TH de l’eau passe de 36°F à 19°-20°F. Le coût de cette étape s’est élevé à 4 950 000 € dont 3 965 000 € à la charge du SEVT après déduction des subventions. Cet ensemble construit par DEGREMONT est actuellement unique en France et permet au SEVT d’offrir une eau d’excellente qualité.

Pour être complet, il faut préciser que nous traitons à l’usine, des eaux provenant des forages situés à Ligaine de Taizé et appartenant au SMAEDS. Cette eau est distribuée sur le réseau du Syndicat du Val de Loire.
Pour cette prestation, le SMAEDS nous verse une rémunération calculée sur la base d’un million de m3 d’eau traitée annuellement.